NOUS NE SOMMES PAS DES ESCLAVES!

Publié le par Animateur Fédéral

Loin d’avoir compris la détresse de notre génération , deux mois après « les évènements des banlieues » ,qui ont aussi touché notre département , la seule réponse du gouvernement aura été la répression, l’accélération des radiations des listes de l’ANPE et bien évidemment la précarisation généralisée avec le CPE.
 
Pour la première fois dans l’Histoire, la génération des 15-30 ans vit moins bien que celle de ses aînés. Face à cette politique de droite totale, faite d’humiliation et d’insécurité, notre responsabilité est dès aujourd’hui de formuler et de porter des propositions pour l’emploi des jeunes, d’informer sur les dangers du CPE, et de donner des clés de lecture, à travers la démonstration que la société que nous prépare la droite est une société de servitude.
 
Le MJS refuse et résiste à cette entreprise de précarisation généralisée contre notre génération, parce qu’elle deviendrait désormais la règle pour tous les jeunes et demain pour l’ensemble des salariés.
 
Le MJS rejette ce modèle de société où les droits s’acquièrent avec l’âge et où la dignité est affaire d’ancienneté.
 
C’est au prix de notre droit à l’avenir qui se limiterait avec le CPE à la peur chaque matin et à l’angoisse chaque soir d’être jeté comme un kleenex que le gouvernement fait des jeunes les cobayes d’un monde du travail sans foi ni loi.
 
S’opposer, rassembler et proposer sont nos mots d’ordre.
 
La priorité du Mouvement des Jeunes Socialistes est d’obtenir le retrait pure et simple du CPE.
 
Pour cela , convaincre les jeunes qu’ils doivent répondre par leurs mobilisations aux côtés du MJS et aux côtés d’autres organisations est aujourd’hui un impératif.
 

Publié dans Dossier CPE

Commenter cet article

dids 01/02/2006 14:50

Il est intérressant de voir que votre position ne tient pas compte de la réalité du marché et que votre démarche est hautement politisée.
Que l'on soit pour ou contre le CPE, le CNE, la droite ou la gauche, il est nécessaire de se mettre face à certaines évidences:
- 24% des jeunes sont au chômage
- la mondialisation est une nouvelle donne mondiale qui entraine une redistribution du travail au niveau international
A partir de ces constatations que faire pour diminuer le chomage des jeunes; en quelques mots il est impossible de faire le tour du sujet mais avant de contester, il faut proposer.
Soyez force de proposition!! Moi j'aurai préféré un contrat CPE que pas de contrat du tout. Lorsque vous arrivez sur le marché du travail, on regarde vos diplômes et votre expérience, si vous n'avez ni l'un ni l'autre, votre CV sera eliminé...
Il est facile de politisé le débat mais n'oubliez pas qu'il s'agit de la vie de milliers de jeunes qui n'ont pas forcémment la chance d'avoir, comme vous, un emploi.
La mondialisation est une chance pour celui qui accepte de se remettre en cause, de découvrir d'autres cultures, de bouger.Dans mon entourage les personnes qui ont acceptées de se remettre en cause, sans ilmportance pour leur contrat, l'important pour eux étant de travailler, ces personnes ont trouver rapidement des emplois stables (et d'ailleurs pour dire vrai la stabilité n'est pas recherchée car elle est synonyme de pantouflage); D'autres ont dépensé de l'energie pour critiquer la remise en cause des avantages acquis et acquierent un esprit critique sans être acteur, ni facteur de proposition.
Les conservateurs dans un monde qui bougent ne sont pas ceux qu'on croit:
J'ai bien compris votre opposition, mais quelles sont vos propositions ??