Images de campagne

Publié le par Animateur Fédéral

Publié dans Presidentielles 2007

Commenter cet article

clem-s 24/04/2007 20:12

Pourquoi voter Ségolène Royal le 6 mai, car Nicolas Sarkozy veut...1. … Rétablir une véritable identité française. En clair, une France débarrassée de l'immigration indésirable cause d’après lui de la plupart des problèmes de notre pays (insécurité, chômage, pauvreté...). Une immigration sélective, pillant les cerveaux des pays d’Afrique et renvoyant les autres. Nicolas Sarkozy a déjà en tant que ministre de l’intérieur ré-expédier les immigrés clandestins dans leur pays par centaine de charters. Il veut également diminuer leur protection sociale alors qu’ils cotisent en France comme tout travailleur ! 2. … "rétablir l'Ordre Républicain" sur tout le territoire de la République. Nicolas Sarkozy veut de mettre « la racaille » des cités au pas. En ceci, en renforcement des peines, perpétuité réelle au bout de la troisième récidive comme aux USA, peines planchers systématiques, durcissant la répression pour mater la délinquance et la criminalité. Ainsi les prisons seraient surchargées alors qu’elles le sont déjà actuellement, on romprait alors à coup sur avec la société du pardon et de la repentance. Pour Nicolas Sarkozy, un délinquant est génétiquement délinquant et l’on ne peut plus rien faire pour lui ! Autre proposition, le fichage génétique de toute la population doit devenir systématique pour faciliter les enquêtes, ainsi que le fichage des réfractaires à cette mesure, on entre ainsi dans la société de Big brother, tous vos gestes seront surveillés. Parallèlement on assistera à un renforcement des pouvoirs de la police qui gérerait la délinquance avec de plus en plus de violence policière qui ont augmenté sous l’ère Sarkozy de 30%. Dans la même logique on assisterait à une réduction des pouvoirs de la justice, qui ne serait plus indépendante, mais géré par le pouvoir exécutif ! Sans oublier l’augmentation des caméras dans les espaces publics. , dans la continuité de ce qui se fait dans les villes. Cela a-t-il baissé la délinquance, non !! Les violences aux personnes ont augmenté de 10% par an. 3. …« remettre de la France au travail ». Ne pensez plus travailler 35h, mais travailler bien plus ! Car pour Nicolas Sarkozy la solution à la baisse du pouvoir d’achat, et bien c’est simple il faut travailler plus, pour gagner plus ! Logique non ? Non, car cela s’accompagne de pressions des employeurs, sans oublier que cela est illogique ! Si les gens travaillent plus, ce sont des emplois en moins ! Une aubaine pour les employeurs, mais une oppression pour les salariés ! On s’envole également vers une dégressivité du RMI, accompagné d’une baisse de l’assistance. Au lieu d’adapter les barèmes de valeur, on supprime tout ! Désormais adaptez vous au contrat unique ! Un contrat unique sur le type CNE qui permettra alors une meilleure flexibilité, une grande compétitivité pour les entreprises mais des travailleurs de plus en plus pauvres. Selon un des porte-parole de campagne de M. Sarkozy, Xavier Bertrand, le candidat de l'UMP (droite, au pouvoir) souhaite "poser de nouvelles règles" pour le droit de grève et soumettre le droit de poursuivre une grève à l'accord d'une "majorité" de salariés. 4. …abolir la laïcité. Il l’a déjà montré en faisant un signe de croix le 16 avril 2007, et en citant le Pape Jean-paul II. Il financera les édifices religieux avec une priorité pour les édifices catholiques. En ajoutant à ceci le financement des écoles privées par nos élus et nos impôts, s’impliquant dans une fin du monopole de l'école par l'Education Nationale. 5. …repérer les délinquants dès 3 ans. Pour lui on naît délinquant, c’est le représentant du déterminisme génétique. Pour lui les maladies et tares mentales (pédophilie, tendance au suicide, homosexualité, violence...) ont une origine génétique, ce qui s’oppose à toutes les thèses scientifiques. La frontière vers l’élimination de ces populations est très mince pour Nicolas Sarkozy ! 6. …Augmenter les cultures d’OGM, au lieu d'orienter l'agriculture vers des modèles durables, d'engager la France dans la révolution doublement verte qui devra sauvegarder l'environnement tous en maintenant des rendements important. Sarkozy fait le choix de ne pas remettre en cause le modèle complètement dépassé et dangereux pour l'environnement, ce modèle qui essaye de se relancer avec les OGM, gadget inutile et dangereux. Ceci pour que les plus grandes firmes américaines anéantissent les producteurs d’Afrique qui en deviendront dépendants. L'ouverture d'une filière OGM en France c'est l'obligation pour toutes la filière conventionnel à suivre le troupeau, de grès ou de force, mais c'est aussi des grandes difficultés pour les filière biologiques et raisonnés qui vont devoir batailler ferme pour ne pas se faire contaminer. 7. …renforcer les relations atlantistes. En votant Sarkozy on approuve une politique atlantiste. Mettant au cœur des relations internationales l’hégémonie des USA. Cela signifie une minimisation de la place du peuple palestinien, ou bien un engagement militaire auprès des USA comme en Irak. Nul doute que Nicolas Sarkozy, en atlantiste convaincu, corrigera rapidement ce manquement de notre part et rétablira une présence de la France en Irak, ainsi que les bonnes relations avec George W. Bush. 8. …nous faire croire qu’il est intègre. Enfin, élire Nicolas Sarkozy c’est élire un homme déjà trempé jusqu’au coup dans les affaires. Rappelons un seul exemple, Nicolas Sarkozy est mis en cause depuis la mi-février au sujet de ses relations avec le groupe immobilier Lasserre, il aurait bénéficié en mars 1997 d’un cadeau de 5 millions de francs sur l’achat des droits à construire sur l’île de Jatte, ce n’est pas tout il aurait bénéficié aussi lors de cet achat d’une réduction d’au moins 750 000 francs et également de prestations pour des aménagements complémentaires de 1 832 000 francs. 9. …Pour les étudiants, des frais d’inscription atteignant 5000 euros par ans, comme il l’a annoncé dans le magasine Capital. Ce n’est pas tout il souhaite la liberté des programmes scolaires, c’est à dire les meilleures facs à Paris et les pires en province. On glisse de plus en plus vers une éducation à l’américaine. 10. …contrôler les médias. Nicolas Sarkozy a la main mise sur tous les médias ! Pour preuve, il a déjà interdit une demi-douzaine de reportages sur ça personne, comme le reportage intitulé "Sarko, mot à mot" a été réalisé par Gérard Leclerc et Florence Muracciole et décrypte le discours du candidat. Autre anecdote parmi d’autres : L'Express révèle dans ses « indiscrets » : suite à la une de Libération du 1er mars dernier titrée « Impôt sur la fortune de Sarkozy, le soupçon », le candidat de l'UMP, furieux, aurait appelé son ami Edouard de Rotschild, principal actionnaire du journal. De plus dans son entourage, on y remarque d’abord les familiers, comme M. Martin Bouygues, actionnaire de TF1 et parrain de son fils, ou M. Bernard Arnault (La Tribune, Investir, Radio Classique), dont la fille Delphine se maria en présence de M. Sarkozy. Habitant Neuilly, MM. Bouygues et Arnault furent tous deux témoins aux épousailles du maire de la ville. 11. …Abaisser l’Impôt sur les sociétés. Si la droite abaissait l’I.S. comme elle le prévoit, le taux de prélèvement effectif de l’I.S. français serait ramené à 4,3 %. Cela mettrait la France au 23ème rang, tout juste devant la Lituanie et l’Estonie. Les autres pays européens ne se contenteraient pas de lire le journal : ils abaisseraient eux aussi les impôts de leurs entreprises. La France aurait déclenché une guerre fiscale et tous les impôts sur les sociétés s’aligneraient vers le bas. Les entreprises françaises ne gagneraient donc strictement rien en terme de compétitivité. Par contre, les recettes fiscales de l’Etat français seraient amputées de 20 milliards d’euro annuels si le projet de la droite venait à être appliqué. 12. ...baisser voire supprimer l'impôt sur les successions sachant que ça ne profitera qu'à ceux qui ont un patrimoine plus que conséquent, étant donné les abattements déjà présents et les multiples possiblités de diminuer ces droits. Le bouclier fiscal à 50%, lui aussi, grèverait les recettes de l'Etat et viderait l'ISF de sa substance, sachant que des personnes déjà très pourvues payent un ISF assez peu élevé. 13. ...« responsabiliser » les patients, c’est à dire les pénaliser financièrement pour « qu’ils consomment moins », ou, au minimum, pour que « la Sécu rembourse de moins en moins ». Comblé le trou de la Sécu pour Sarkozy une priorité! Oui, mais au prix d'une dégradation de la santé des citoyens. En effet, Sarkozy veut instaurer une franchise, c’est-à-dire un seuil annuel de dépenses en dessous duquel l’assurance maladie ne remboursera rien. Rien du tout. Franchise qui, pour mieux jouer son rôle de dissuasion de la consommation, ne sera pas remboursable par les assurances complémentaires, au moins dans un premier temps. En clair, c'est une centaine d'euros par patient qui ne seront plus remboursés! Imaginez la France d’après…
Je recherche des gens pour mener des actions anti-sarko sur Beauvais, contactez moi par mail!