1 Justice pour nous , 1 justice pour les potes de Chirac !

Publié le par Animateur Fédéral

Une médaille en poche , l'impunité en prime !

Cette semaine fut animée  par la grâce de Guy Drut .C'est avec grande indignation que nous avons vu le Président de la République amnistier l'ancien ministre des sports , ancien député , ancien employé fictif de la région IDF .Remettre en cause les décisions de justice afin d'offrir un avenir doré à un ami de galère et de magouille , c'est la morale de notre président de la république , de l'homme qui est censé représenter la République et la Démocratie...C'est sans complexe  que tous les hommes forts de la majorité ont salué cette décision ! On s'en doutait (on a de l'expérience notre département ! )  , maintenant , on le sait : il y a une justice pour les citoyens et une justice en or pour les potes de notre président  ! Ah , on entend alors que c'est bien normal pour un homme qui a tant donné à la France ! Cet argument cloture le tout ! N'apportons nous pas tous quelque chose à la France ? Qu'a t il fait de plus qu'un père de famille travaillant dur (quand il ne galère pas pour trouver un job) dans une usine pour nourrir et élever dignement ses enfants ..? Qu'a t'il fait de plus que nous tous , à part détourner de l'argent publique ?

On pourra dire merci à l'UMP en général et à Chirac en particulier ( un petit clin d'oeil à  Mancel en passant au niveau local ) pour avoir , pendant plus de 10 ans , décridibilisés la Politique ! On pourra leur donner le privilège d'être responsable de la désaffection des francais et des jeunes  pour la chose publique .

Loin de nous dégoutter ( car c'est le seul mot qui peut nous venir à l'idée en analysant leurs attitudes ) , ceci doit nous donner l'envie de changer les choses , de proposer une autre vision de la politique , de s'engager en politique dans un souci collectif d'amélioration des choses plutôt qu'à des fins personnelles .

Tous les jours  s'accumulent les preuves que nous devons passer à autre chose , refonder  le système politique actuel  en passant par una 6ème république où la morale et l'éthique seraient un fondement de l'engagement politique . Pour cela , la réforme du statut de l'élu sera une base necessaire mais non suffisante .

Consultez notre proposition pour 2007 sur la 6ème République

Commenter cet article