7ème Proposition

Publié le par Animateur Fédéral

7- Egalité des droits hétéros-LGBT : ouverture du mariage et légalisation de l’homoparentalité pour les couples homosexuels

Les socialistes ont déjà permis de nombreuses avancées relatives aux droits des personnes homosexuelles. Ce sont en effet les socialistes qui ont, dans un premier temps, dépénalisé l’homosexualité, puis qui ont instauré le Pacte Civil de Solidarité (PACS). Toutefois, les homosexuels sont encore victimes de nombreuses discriminations et oppressions dans notre société. Cela résulte notamment du fait que les homosexuels ne jouissent pas des mêmes droits que les personnes hétérosexuelles. Les socialistes doivent donc continuer à vouloir et à porter l’égalité des droits entre tous les individus, quelle que soit leur orientation ou leur identité sexuelles.

Les couples homosexuels doivent, tout d’abord, être reconnus au même titre que les couples hétérosexuels, car l’homosexualité n’est pas une déviance. De ce fait, le mariage doit être ouvert aux couples de même sexe. De plus le PACS doit être amélioré (signature en mairie et amélioration des droits successoraux), et maintenu, car offrant une alternative au mariage pour les couples homosexuels et hétérosexuels. Le droit au mariage pour les homosexuels est une simple question d’égalité des droits entre tous les citoyens, il est donc nécessaire que les socialistes portent cette volonté. Toujours dans une optique d’égalité totale des droits, l’adoption doit être ouverte aux couples homosexuels. Puisque l’homosexualité n’est pas une maladie mentale, les homosexuels sont en parfaite mesure d’élever des enfants. Aujourd’hui, il existe de nombreuses familles dites « homoparentales », la loi doit les encadrer. Pour cela, un statut de co-parent, permettant la délégation partielle ou totale de l’autorité parentale, doit être créée. L’orientation sexuelle ne doit plus être le fondement de la famille, car le droit de l’enfant est avant tout d’être élevé dignement par des parents voulant assurer son bien-être. Enfin, toutes les femmes mariées, pacsées ou en concubinage doivent pouvoir accéder à la Procréation Médicalement Assistée.

Il est nécessaire que la loi évolue, qu’elle change, et que cela s’accompagne d’un changement de mentalité. Les socialistes doivent être porteurs de ce changement

Commenter cet article