Le Lexique du Militant MJS

Publié le par Animateur Fédéral

Animateur Fédéral : (aussi appelé : le Grand Manitou, Big Boss...). Si la fédération était une secte, il en serait le gourou. Elu démocratiquement tous les deux ans, il a droit de vie et de mort sur les militants entre deux congrès.

AG (l’) : Assemblée Générale. C’est la réunion de tous les militants de la Fédération, en général une fois par mois, et qui choisit les positions et orientations que le MJS suivra au niveau du département.

BN (le) : Contrairement à une idée largement répandue, il ne s’agit pas d’un biscuit mais du Bureau National, c'est-à-dire l’organe de direction nationale du Mouvement des Jeunes Socialistes. On utilise aussi l’expression BN pour désigner l’étage national du MJS. Ex : « le BN nous a envoyé la campagne contre la directive Bolkestein »

Camarade : Au MJS comme au PS ou dans d’autres organisations de gauche, c’est comme ça qu’on appelle les autres militants. Ex : « Camarade, passe moi le sel ! ».

Campagne : terme très vague désignant à la fois une période d’action, une structuration de cette activité (« on fait sept diff et un rendez-vous militant), et le thème de pourquoi on la fait (la campagne), comme la bataille culturelle par exemple. C’est le centre de l’activité du Mouvement. Elle peut être d’information, électorale, d’adhésion, etc.

CCR (le) : On s’interroge encore sur le sens de cette abréviation. Pour certains, il s’agirait de l’obscure Confédération des Chasseurs de Rongeurs. Quelques marginaux parlent aussi du Comité de Coordination Régionale. Quoi qu’il en soit, il réunit des délégués des 3 départements picards , le responsable CCR est Slim Thabet depuis mars 2006 .

CF (le) : Collectif Fédéral. C’est l’assemblée de direction du mouvement, qui prend les décisions qui engagent les jeunes socialistes du département.

Collage : Opération très drôle qui consiste à aller coller de nuit des affiches, dans le cadre des campagnes du MJS.

Coller : voir Collage.

Diff : Du Français diffusion. Moment exaltant de la vie d’un militant, dont l’objectif est de distribuer un maximum de tracts à un maximum de monde, dans un maximum de lieu, et parfois en un minimum de temps (comme vous le voyez, c’est très ambitieux). Se pratique en général à partir de trois, devant les lycées, les facs, les usines…

Differ : voir Diff.

Djeuns : membres de la catégorie sociale qui compose le MJS mais à laquelle le mouvement ne s’arrête pas. La jeunesse est toujours la force vive qui fait avancer beaucoup des idées pour transformer et réformer la société.

Fédé : du Français fédération. Local contenant généralement un(e) sympathique permanent(e), une table, des chaises, une photocopieuse et des tracts un peu partout, que le MJS partage avec le PS pour s’y réunir, ou y entreposer du matériel.

Militants : l’ensemble des gens qui composent le mouvement, son activité et sa réflexion. On les retrouve en général répartis entre les différentes réunions et actions qui font le quotidien du MJS.

Mouvement : Changement, modification. Changement dans l’ordre social, (le parti du mouvement), action collective tendant à produire un changement social (mouvement de société, mouvement social), organisation qui mène à cette action (mouvement artistique, mouvement syndical). Bref, c’est comme ça qu’on s’appelle, et comment mieux représenter notre volonté de transformation sociale ?!

SO (le) : Service d’Ordre. Tous les militants sont volontaires ou portés volontaires à l’encadrement d’une manifestation, pour ralentir la marche quand nécessaire et assurer la sécurité de tout le monde. (ndlr : très chiant, mais indispensable).

Vieux : désignation des autres membres du Parti Socialiste qui par définition ne sont pas jeunes. Ex : « ça c’est encore un truc à faire baliser les vieux »

Publié dans Le MJS c'est quoi

Commenter cet article