LE MJS reste vigilant vis à vis du compromis gauche droite !

Publié le par Animateur Fédéral

Compromis PPE-PSE sur la directive services, le MJS reste vigilant et mobilisé
 

 
Le Mouvement des Jeunes Socialistes maintient son rejet de la directive services, dite directive Bolkestein, après le compromis annoncé le 8 Février dernier par les groupes socialiste et conservateur du Parlement européen. 
 
Ce compromis limite la casse en excluant du champ d’application de la directive certains services publics comme la santé et les transports. Néanmoins, les services dits d’intérêt général économique restent concernés et l’éducation supérieure menacée de mise en concurrence.
 
Pour le MJS, la disparition du texte de toute référence explicite au principe du pays d’origine ne constitue pas une garantie satisfaisante. Faute d’accord sur l’application de la législation du pays dans lequel une activité de service est exercée, la directive laisse le champ libre à l’appréciation de la cour de justice européenne. Il n’est donc pas exclu que celle-ci fasse entrer par la petite porte le fameux principe du pays d’origine qui constitue une grave menace de dumping social et environnemental.
 
Le MJS constate qu’une fois de plus c’est la logique de libéralisation qui l’emporte et qui s’impose comme règle. Le modèle alternatif d’Etat providence, d’économie sociale et de services publics que nous portons est relégué au rang d’exception à la règle qui aurait donc vocation à disparaître.
 
Le MJS continue de se mobiliser pour le rejet de ce texte et pour l’élaboration d’une directive cadre sur les services publics.
 
 

La directive services demeure une attaque contre le

modèle social européen et doit être combattue comme telle.

Commenter cet article